Partage d'expérience

Bonjour tout le monde,

Aujourd’hui j’ai eu envie de faire un article un petit peu particulier. Il y a un mois, ma cousine (par alliance) a couru son premier marathon, et pas des moindres, puisqu’elle a participé au marathon de Paris, et passé la ligne d’arrivée !  *Applaudissements*.

Sans titre 1

Finisher du Marathon de Paris ! Déjà je voudrais la féliciter d’avoir réalisé cet exploit ! Au-delà de la performance physique, je voudrais saluer le mental d’acier pour venir à bout de ces 42 km ! Surtout que, sa préparation n’a pas été des plus simples. Au-delà de la préparation musculaire, qui est toujours difficile dans ce contexte, je ne trahirai rien en disant que sa cheville, et particulièrement ses tendons, l’ont beaucoup faite souffrir quelques semaines encore avant sa course. Alors une nouvelle fois Bravo à elle !

J’ai vraiment eu à cœur de l’encourager pendant qu’elle préparait cette étape de sa vie de coureuse, et j’espère qu’elle l’a ressenti, non seulement par mes petits messages que j’ai pu lui envoyer pendant sa phase de préparation, mais aussi par mes conseils en huiles essentielles ! Et oui, forcément, j’ai eu à cœur de lui proposer de tester des produits qui pourraient la soutenir moralement et physiquement de façon saine et naturelle. Alors qu’est-ce que je lui ai conseillé ? Stress Away pour le plan émotionnel, un mélange de PanAway, Menthe poivrée, lavande et copahu pour soulager ses tendons et les grosses douleurs, et l’huile de massage OrthoEase pour les massages d’après entrainement. J’étais tellement ravie (et un peu fière aussi) quand elle m’a dit après-coup tout le bien que ses huiles lui avaient apportées. Tout d’abord quand elle m’a confiée que ses chevilles ne l’avaient pas fait souffrir, elle qui avait pourtant dû faire une pause de plusieurs jours sur sa période de préparation à couse de douleurs et d’inflammations, mais aussi lorsqu’elle m’a dit que ses cuisses l’avaient finalement peu faite souffrir.

Sans titre 3

Je lui avais également préconisé l’usage de la synergie di-gize pendant quelques jours précédant la course afin d’éviter d’éventuels désagréments gastrique, ce qu’elle a fait en complément d’autres petites précautions, avec succès.

Voilà pour la partie « technique », je vous propose maintenant de lire son compte rendu de marathon, ainsi que son retour à J + 4.

 

17904429_10212772180961735_1262850986054936784_n

« Même si je n'ai pas encore réalisé ce que j'ai fait hier matin, j'ai réussi à résumer tout ça!
•Arrivée à Paris vers 8h35, nous entrons dans le sas vers 8h50. J'adore cette ambiance euphorisante des sas de départ! La chaleur monte rapidement et quand nous prenons le départ à 9h50 j'ai déjà chaud...☀
•Je cours avec Bérénice et Sonny et au 6ème kilomètre dès le premier ravito, je me sers de la bouteille d'eau pour me tremper la tête, les cheveux et la nuque. Il fait chaud...🔥
•Au 7ème kilomètre, je les laisse partir devant, je ne peux pas suivre leur rythme. Je cours tranquille jusqu'au 16ème et comme à tous mes semis, je galère du 16ème au 19ème... Je fais même un peu de marche pour soulager mon dos qui tire...
•Je passe le semi en 2h28min45s. Il est presque 12h30, il fait très très chaud et le 2ème semi s'annonce très compliqué!
De toute façon, au-delà de 2h30, je plonge dans l'inconnu, le temps qui défile sur ma montre ne représente rien et cela devient presque abstrait... Une seule idée en tête, aller au bout!👊
•Jusqu'au 25ème je marche de temps en temps pour étirer mon dos.
•Le 26ème dans un tunnel nous permet d'être à l'ombre, d'échapper au soleil...
•A partir du 28ème, je sens que ça va être long... Le dos tire beaucoup trop... Je ne suis pas la seule dans ce cas-là, beaucoup de gens autour de moi sont dans le même état...
•Je passe le mur des 30 en 3h45min36s, Je marche un peu.
•Au 33ème, une belle côte casse les pattes et oblige à marcher... Heureusement, en haut, un ravito. J'entame alors les 9km les plus longs de ma vie. Parce que ça y est, les cuisses font mal...
•Jusqu'au 41ème, c'est très très dur, Je m'accroche, je marche, je cours, mentalement, c'est hard! On sent que les gens en ont marre, sont épuisés, sur les nerfs. Tout n'est que souffrance!
•Au 41ème, je rassemble mes dernières forces physiques et mentales et je décide de courir jusqu'au bout. Hors de question de passer la ligne d'arrivée en marchant! Le public est là mais surtout ma Maman et ma sœur Anne! J'accélère et passe la ligne en 5h35min13s!
Je fonds en larmes! Je suis MARATHONNIENNE, Je suis finisher du marathon de Paris!

J'avais bien bu toute la semaine et j'ai très bien géré la boisson et l'alimentation sur la course : aucun coup de mou, aucune sensation de soif! Je me suis trempée de la tête au pied à tous les ravitos, à tous les points d'eau et sous les lances à incendies!💦
•Merci à toutes les personnes qui m'ont soutenu, remotivé avant, pendant, après!!
Merci à ma famille qui m'a porté jusqu'à l'arrivée en répondant à mes SMS de détresse...
.
•Ce marathon fut une véritable épreuve physique et mentale.
J'ai réellement pensé à abandonner plusieurs fois mais j'ai tenu bon.
Je ne pensais pas être capable de me surpasser à ce point!
Bref, Je suis marathonienne! »

 « ✔Bilan physique :

• le dos est nickel, plus aucune douleur à signaler depuis hier!
• depuis ce matin, j'ai récupéré mes cuisses et je peux descendre les escaliers ! Vive les massages!
• seul petit bémol, une ampoule sous un doigt de pied me fait terriblement mal dans des chaussures et j'ai passé la journée en chaussettes au boulot hier!
• pour ce qui est de mes tendons, mollets, chevilles qui m'ont fait souffrir pendant des semaines, je ne les ai absolument pas sentis sur ces 42,195km de bitume et c'est une très bonne chose!

✔Bilan moral :
•J'ai eu du mal à réaliser ce que j'avais fait...
•J'ai eu du mal à comprendre la fierté de mes proches...
•J'ai pas mal pleuré en lisant vos commentaires, en lisant d'autres CR et je me suis rendu compte du courage et de la volonté qu'il a fallu pour courir ces 42,195km parisiens sous cette chaleur...
•J'ai découvert une force mentale que je ne me connaissais pas...
Je ne me pensais pas capable de passer au-dessus de toutes les douleurs physiques que j'ai pu ressentir dimanche...
Je ne pensais pas pouvoir aller au bout...

Bref, ce fut une bouleversante aventure humaine!
Bravo à tous les finishers de ce marathon!!
Je suis prête à y retourner!!!! » 

Sans titre 2

Encore Bravo à toi ! La fierté et l’accomplissement te vont si bien ! <3 

Et parce que ça fait vraiment toujours plaisir, je vous partage le petit message qu'elle m'a envoyé lorsque je lui ai fait lire en avant première cet article :) 

Screenshot_20170504-153258[2501]